Back to top

🇮🇹 Le MEILLEUR café en grains italien… à moins de 8€ le kilo !

Non, ceci n’est pas une arnaque, bien au contraire, parlons peu parlons bien : c’est une pépite. 4 étoiles / 5 sur plus de 2300 avis. Pour nous benchmark addict, c’est juste LE meilleur rapport qualité / prix qu’on ait trouvé en café sur Amazon. Rien que ça, ouai. On va tout expliquer… Le tips arrive tout droit du sud de l’Italie. Rionero in Vulture (la montagne, là-bas). On est à deux heures de Naples pour les fans de géo. La marque, c’est Borbone. Ca chante pas mal hein. En bref, c’est le Carte d’Or des italiens. Le mélange bleu pour ceux qui connaissent déjà. Le rouge est soit-disant plus corsé, perso c’est non : le bleu est peut-être plus léger mais au-dessus. Le café vient d’Israël a priori, why not, tant que sa transformation respecte scrupuleusement les process des maitres en la matière de nos amis | nos frères, caffé maestro : les italiens.

Ps: On peut pas tous être bons au rugby ok.. No offense. Par contre le café, c’est l’Italie.

Allez, photo.

 

Accroche-toi, c’est même 7,69€ le kilo, à condition que tu en achètes 6 x 1kg. Tout de suite, j’te réponds : oui, ça se garde très très bien. Et très longtemps.

Voici le tips, tu vas sur Amazon, ou tu cliques sur l’image, puis tu trouves ce bouton, sous le prix (scroll un peu c’est vraiment pas compliqué).

 

Ça y’est, tu l’as. Maintenant si tu le commandes, que tu le goûtes et que ça ne te plait, tu peux nous détester à vie.

Nous, on le boit depuis plus de 4 ans maintenant. Et on a essayé plus de 50 marques et intensité différente à tous les prix.

Et bien franchement, c’est notre coup de coeur, notre pépite made in Italy, livré gratuitement à la maison.

Si vraiment tu flippes d’en acheter 6. Tu peux le trouver à 16,50€ le kilo à l’unité. Mais voilà c’est du vol, et voler c’est mal.

 

À ce stade on t’a tout dit. Si tu l’aimes, sois cool, mets un comm’ pour nous partager ton plaisir.

🇮🇹 Baci frateili, bisous les frères

Quel est le meilleur café en grains ?

Déguster un café de qualité est un privilège auquel nombre d’entre nous aspirent. Pourtant, faire le bon choix parmi la multitude de références peut s’avérer complexe. Entre les critères de sélection, le classement des meilleurs crus et les marques les plus réputées, il n’est pas aisé de s’y retrouver.

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour trouver la perle rare qui saura réveiller vos papilles : origine, méthodes culturales, procédés de torréfaction ou labels sont autant d’indicateurs à considérer. Les amateurs éclairés s’accordent notamment sur certains cafés d’exception comme le Kopi Luwak d’Indonésie, le Blue Mountain de Jamaïque ou encore les grands crus du Brésil et de Colombie.

Quant aux marques, les références italiennes ou françaises ont forgé au fil du temps une solide réputation. Mais les producteurs bio et équitables ont également le vent en poupe. Bref, le choix du meilleur café en grains relève parfois du parcours du combattant. Mais quel plaisir de dénicher LA pépite qui saura enchanter vos papilles et vous donner l’énergie pour affronter la journée !

Les principaux critères de choix d’un bon café en grains

L’origine et la variété de café

Le caractère d’un café commence par l’origine des grains. Les terroirs, les altitudes, le climat influent énormément sur le profil aromatique du café. Il faut privilégier des origines réputées pour leur qualité comme le Kenya, l’Éthiopie, le Costa Rica ou le Guatemala par exemple. Le choix de l’espèce de caféier est également primordial. L’Arabica prodigue des arômes fruités et acidulés tandis que le Robusta est plus rustique avec des notes de cacao.

Les méthodes de culture et de récolte

Plus le travail est minutieux lors de la culture du caféier, meilleur sera le café. L’agriculture biologique garantit une grande qualité, de même que les méthodes traditionnelles de cueillette des cerises de café une à une. Le fait de trier manuellement les grains et de les sécher avec soin après récolte influence positivement les caractéristiques du café.

Les procédés de torréfaction

Le talent du torréfacteur réside dans l’art d’exprimer le potentiel aromatique du café par le biais de la torréfaction. Celle-ci doit être homogène et stoppée au bon moment. Une torréfaction trop poussée nuit à la finesse du grain. Il faut donc privilégier une torréfaction douce ou moyenne selon le type de café choisi.

Le prix

Bien que le prix ne soit pas un gage absolu de qualité, il donne souvent une indication sur le soin apporté à la culture et à la transformation du café. Compter un budget de 8 à 12 euros les 250g pour un café d’exception issu d’une filière éthique et durable. Les cafés moins chers proviennent généralement de filières intensives moins regardantes sur la qualité.

Les labels et certifications

Certains labels comme le Rainforest Alliance ou Fairtrade garantissent le respect de bonnes pratiques éthiques, sociales et environnementales. L’indication d’origine protégée est également un bon indice pour les cafés d’exception comme le Blue Mountain de Jamaïque ou le Kona d’Hawaï. Ces certifications renseignent sur la traçabilité et le sérieux de la démarche.

Le classement des meilleurs cafés en grains du monde

Le café Kopi Luwak d’Indonésie

Produit en Indonésie, le café Kopi Luwak est considéré comme l’un des meilleurs cafés du monde. Il est issu d’une méthode de production très particulière : les grains de café sont d’abord ingérés par une civette palmiste, puis récupérés dans les excréments de l’animal. Ce processus de digestion confère au café des arômes uniques. Vendu jusqu’à 600 euros le kilo, le Kopi Luwak est un café rare et recherché.

Le café Blue Mountain de Jamaïque

Cultivé sur les contreforts des montagnes Blue Mountain en Jamaïque, ce café d’altitude bénéficie d’un terroir et d’un climat exceptionnels. Récolté manuellement, il développe des notes fruitées et épicées, avec une acidité vive équilibrée par une grande douceur. Le Blue Mountain est l’un des cafés les plus réputés au monde, même s’il n’est produit qu’en petite quantité.

Le café Moka d’Éthiopie

L’Éthiopie est le berceau historique du café Arabica, et le café Moka d’Éthiopie fait partie des meilleurs crus du monde. Cultivé à plus de 1 500 mètres d’altitude, il se distingue par sa grande complexité aromatique, avec des notes de jasmin, de bergamote et de vin cuit. Le café Moka possède une acidité vive et une grande intensité.

Les cafés du Brésil

Le Brésil est le premier producteur mondial de café, et certains crus brésiliens figurent parmi les meilleurs cafés du monde. C’est notamment le cas du café Bourbon Pointu de Minas Gerais, reconnu pour ses arômes intenses de chocolat et de noisette. D’autres terroirs brésiliens comme ceux de Bahia ou du Cerrado produisent également des cafés de très grande qualité.

Le café de Colombie

La Colombie est réputée pour ses cafés doux et équilibrés, comme celui cultivé dans la région de Cauca. Récoltés manuellement à flanc de montagne, ces cafés dévoilent des notes de caramel et de fruits secs. Ils possèdent une acidité vive et joyeuse. La Colombie produit 18% de la production mondiale de café Arabic

Les marques réputées de cafés en grains

Les marques italiennes : Lavazza, Illy, Segafredo…

Au royaume du café, l’Italie règne en maître incontesté. Les grandes marques italiennes comme Lavazza, Illy ou Segafredo sont toutes synonymes d’un café de qualité supérieure. Lavazza, fondée en 1895 à Turin, est aujourd’hui le premier torréfacteur de cafés en Europe. Ses mélanges 100% arabica séduisent par leurs arômes fruités et équilibrés. Illy s’est imposé comme la référence du café en grains, grâce à une sélection rigoureuse des meilleurs crus et à une torréfaction lente. Quant à Segafredo, c’est la marque préférée des barmen pour réaliser le parfait expresso.

Les marques françaises : Café Royal, Carte Noire…

De l’autre côté des Alpes, la France n’est pas en reste. Des marques emblématiques comme Café Royal ou Carte Noire ont su s’imposer grâce à leur savoir-faire hexagonal. Créé en 1850, Café Royal propose des mélanges subtils à base d’Arabicas du monde entier. Carte Noire, lancé en 1978, mise sur des grains 100% arabica pour un café corsé aux notes de cacao et de réglisse. Sans oublier L’Or et son mélange phare L’Or Espresso, idéal pour les amateurs d’expresso.

Les marques de cafés bio et équitables

Face aux marques historiques, de nouveaux acteurs se positionnent sur le créneau du café bio et équitable. Des labels comme Max Havelaar ou Fairtrade garantissent une juste rémunération des producteurs et le respect de l’environnement. Le pionnier Alter Eco propose des cafés Arabica cultivés sans pesticides, pour un commerce plus durable. Quant à Lobodis, cette marque française torréfie ses grains à l’ancienne dans un moulin près de Nantes. Un positionnement éthique en phase avec les préoccupations actuelles des consommateurs.

Choisir le meilleur café, tout un art

Trouver le café parfait relève du défi. Les critères de sélection sont multiples. Le palais de chacun réagit différemment aux nombreuses saveurs. Mais la quête vaut la peine : quand la magie opère, ce breuvage nous transporte. Derrière chaque tasse se cache tout un univers à explorer.
Les grains nous racontent une histoire. Celle de leur origine, leur culture, leur torréfaction. Et lorsqu’on prend le temps de les écouter, ils nous livrent leurs secrets. Alors, laissons-nous guider par nos sens. La subtilité d’un arôme, l’intensité d’un parfum, la force d’un goût… Tout nous mène vers ce trésor tant convoité. À nous de le déterrer et de le savourer, tasse après tasse, tel un rituel sacré. Car le café n’est pas qu’une boisson : c’est une invitation au voyage. Un périple des sens à la découverte de soi-même.
La perfection se niche souvent dans les détails. Et le café ne fait pas exception.

Quelle est la différence entre le café arabica et robusta ?

Ces deux variétés de café, stars incontestées de nos petits-déjeuners, se distinguent par bien des aspects. De la graine à la tasse, en passant par l’arbre qui les produit, les divergences sont nombreuses entre arabica et robusta. Saviez-vous que leurs origines géographiques éloignées influencent jusqu’à leurs modes de reproduction ? Que leurs grains n’ont ni la même apparence ni les mêmes arômes ? Qu’enfin leur teneur en caféine opposée bouleverse complètement notre expérience gustative ? Toutes ces subtilités méritent que l’on s’y attarde. Car derrière ces deux noms se cachent des univers aromatiques radicalement différents.

La variété arabica, originaire d’Éthiopie, et la variété robusta, native d’Afrique centrale, présentent de nombreuses dissemblances. Du point de vue botanique, la taille et la forme de leurs grains ne sont pas identiques. Leurs modes de pollinisation s’opposent également. Ces différences physiques entraînent des conséquences gustatives notables. L’arabica développe plus d’arômes et d’acidité tandis que le robusta est plus amer et corpulent. Mais le contraste le plus frappant reste leur teneur en caféine, deux fois plus élevée chez le robusta. Autant d’éléments à prendre en compte par les amateurs pour choisir leur crû préféré !

Différences botaniques entre l’Arabica et le Robusta

Origines et caractéristiques botaniques distinctes

Il est crucial de noter que le café Arabica est issu de l’espèce Coffea arabica, tandis que le café Robusta provient du Coffea canephora. Le premier pousse naturellement en altitude entre 600 et 2000 mètres, alors que le second préfère les zones basses, en dessous de 600 mètres. L’Arabica se développe donc dans des régions montagneuses tropicales comme l’Éthiopie ou le Kenya, alors que le Robusta est originaire des forêts humides d’Afrique centrale. De plus, l’Arabica est un arbuste plus grand, entre 9 et 12 mètres, avec des feuilles plus larges.

Modes de pollinisation opposés

Contrairement au café Robusta qui est principalement autogame, l’Arabica est une espèce allogame, ce qui signifie qu’elle a besoin d’être pollinisée par d’autres caféiers pour donner des fruits. Cette caractéristique explique que sa production soit plus complexe à mettre en œuvre et donne des rendements plus faibles, de l’ordre de 600 à 800 kg par hectare, contre 2 tonnes en moyenne pour le Robusta. Néanmoins, cette particularité génétique de l’Arabica favorise une grande diversité aromatique.

Différences physiques entre les grains

Taille et forme

Les grains d’arabica sont généralement plus petits et plus allongés que ceux du robusta. La forme du grain d’arabica est ovale, tandis que le robusta présente un grain plus rond. De plus, le sillon central du grain est droit chez le robusta, alors qu’il est incurvé en forme de S chez l’arabica.

Couleur

Contrairement au robusta dont la couleur est plus terne, le grain d’arabica se distingue par une teinte vert-bleuté caractéristique. Cette coloration bleutée témoigne de la maturité du grain d’arabica et de sa teneur élevée en sucres. Le grain de robusta affiche quant à lui une couleur beige à brun clair.

Conséquences gustatives de ces différences

Arômes et acidité

L’Arabica présente des arômes plus complexes et une acidité plus marquée que le Robusta. En effet, le grain d’Arabica renferme des notes fruitées, florales et épicées qui sont absentes chez le Robusta, doté d’un profil aromatique plus plat et terreux. De même, l’acidité vive etfraîche de l’Arabica contraste avec l’amertume prononcée du Robusta. Ces différences s’expliquent par la composition chimique distinctive de chaque variété.

Amertume et corps

Le Robusta se distingue par une amertume et un corps plus intenses. Sa teneur élevée en caféine, jusqu’à 2 fois supérieure à celle de l’Arabica, accentue l’amertume caractéristique du café. De plus, la consistance crémeuse et épaisse du Robusta confère une sensation de corps en bouche plus marquée. En revanche, l’Arabica dévoile une amertume plus douce et équilibrée. Son corps se révèle plus léger et subtil. L’Arabica compose donc des cafés plus fins et délicats que le puissant Robusta.

Teneur en caféine variable

Arabica peu chargé

Le café arabica contient naturellement moins de caféine que le café robusta. En moyenne, une tasse de 100 ml d’arabica renferme environ 40 à 150 mg de caféine, tandis qu’une tasse de même volume de robusta en contient le double, soit entre 80 et 300 mg. Cette faible teneur en caféine de l’arabica s’explique par des facteurs génétiques liés à l’espèce Coffea arabica dont il est issu. Elle lui confère des arômes subtils et une acidité agréable.

Robusta très caféiné

À l’inverse, le café robusta, issu de l’espèce Coffea canephora, présente naturellement une teneur élevée en caféine, généralement le double de celle de l’arabica. En moyenne, une tasse de 100 ml de café robusta contient entre 80 et 300 mg de caféine. Cette forte concentration est due à des facteurs génétiques propres à l’espèce dont il provient. Elle lui confère un goût plus amer et moins acidulé que l’arabica. Le robusta est donc plutôt utilisé dans les mélanges ou pour ses propriétés stimulantes.

Arabica contre Robusta, le match des cafés

Les deux grands crus de café présentent de nombreuses différences, de la graine à la tasse. Leurs caractéristiques botaniques, leurs grains, leurs arômes et leur teneur en caféine s’opposent radicalement. Ces spécificités enrichissent l’univers du café de saveurs uniques. Chacune de ces variétés possède ses qualités propres. Leur complémentarité fait la richesse de cet art du café, si apprécié des amateurs. Le choix entre Arabica et Robusta relève avant tout d’une question de goût personnel. Il n’y a pas de café parfait, juste celui qui sied à chacun. La diversité des terroirs caféiers permet de combler tous les palais.

Meilleure mallette de Poker PRO 10 pods puff rechargeable DIY Machine à masque visage 8 fauteuils de bureau pour BG Un tapis de mise à la terre ? 3 anti-cernes bluffants 10 livres audio super chill 20 petites blagues gênantes 10 petites baskets stylées 10 trucs cool avec Revolut